Subventions
Entreprises

Le crédit vert ou comment financer la transition écologique des entreprises

Gautier Mulak
Gautier Mulak
CEO d'Orki

mis à jour le 28 janv. 2024

Prêt vert mise à jour

La transition écologique des entreprises est un sujet au cœur de tous les débats. Quelle que soit la taille des structures, les nouvelles réglementations obligent à des efforts en la matière. C'est aussi une question de réponse aux attentes des consommateurs.

En revanche, la transition vers une activité plus respectueuse de l'environnement peut être coûteuse. Dans cet article, notre équipe vous propose de partir à la découverte du crédit vert, une solution spécifique pour aider les entreprises dans cette évolution devenue incontournable. 

Le contexte de la création des crédits verts

Prêt la Banque Postale

Face à l'urgence climatique, la France et l'Union européenne légifèrent, pour tendre vers une économie plus verte. Cela passe bien évidemment par de nouvelles normes à respecter par les acteurs économiques.

En 2020, la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire a par exemple été promulguée en France. Parmi les mesures prises, on retrouve la nécessité de ne plus utiliser d'emballages plastiques ou encore de lutter contre l'obsolescence programmée des appareils. Les entreprises ont donc dû s'adapter, en trouvant d'autres solutions d'emballage ou encore en changeant profondément leur processus de fabrication.

Outre la mise en conformité, les entreprises sont aussi face à de nouvelles attentes des consommateurs, plus regardants sur l'impact environnemental des produits qu'ils achètent. Il y avait donc une véritable nécessité à proposer des aides, mais aussi des solutions de financement spécifiques comme le prêt vert.

Qu’est-ce qu’un prêt vert ?

Le crédit vert est une solution de financement accordée par un organisme public ou une banque privée. Il a pour objectif de financer un projet visant à lutter contre le changement climatique. La plupart du temps, on entend parler du prêt vert pour les particuliers. Il peut notamment permettre de financer la rénovation énergétique d'une maison, conjointement à MaPrimeRénov’.

Le prêt vert peut aussi être octroyé à une entreprise. Ici, il ne s'agit plus seulement de financer des travaux. L'argent débloqué peut se mettre au service de la transformation d'une activité, en vue d'une transition écologique et énergétique.

Les projets pouvant être financés grâce à ce dernier sont donc beaucoup plus vastes. Cela peut permettre à des entreprises de toutes tailles, de pouvoir faire face à leurs nouvelles obligations légales. Il est aussi possible d'aller encore plus loin, pour une activité la plus écologique possible.

À qui demander un prêt vert pour une entreprise ?

Les entreprises souhaitant demander des prêts verts peuvent se tourner vers plusieurs interlocuteurs comme la Banque Postale. 

Le prêt vert public avec l’ADEME et BPI France

Les prêts verts ADEME

Les entreprises ont tout d'abord la possibilité de se tourner vers les programmes d'investissement conçus spécifiquement pour les entreprises. Sur le site BPI France, on parle d'une solution d'investissement à destination des petites et moyennes entreprises.

Le crédit vert avec une banque privée

Les banques privées proposent aussi des solutions de financement à destination des entreprises souhaitant entamer un travail de transition. Vous pourrez compter sur des interlocuteurs comme : 

  • La Banque Postale ;
  • La Société Générale ;
  • BNP Paribas ;
  • Le Crédit du Nord.

Chaque banque propose ses propres formules, avec parfois un taux avantageux par rapport aux autres crédits proposés sur le marché. Que vous souhaitiez réaliser un bilan carbone, installer des panneaux solaires ou encore investir dans des transports bas carbone, n'hésitez pas à vous tourner vers l'un de ces organismes.

Quel projet financer avec un prêt vert ADEME ?

Projets avec prêts verts

Il est possible de financer plusieurs types de projets avec un prêt type prêt vert, comme : 

  • La mise en place de système de production d'énergie renouvelable, comme des panneaux solaires ou des éoliennes ;
  • Les aménagements visant l'efficacité énergétique, comme l'isolation, le changement de système de chauffage ou encore d'éclairage ;
  • Les travaux de rénovation énergétique ;
  • L'acquisition de transports durables, comme une flotte de véhicules électriques ;
  • Tous les projets visant à améliorer la gestion des déchets ;
  • Une construction verte ;
  • Les actions visant à protéger la biodiversité et l'environnement ;
  • La mise en place de technologies plus propres ;
  • Les achats responsables ;
  • L'éducation et la sensibilisation aux actions pouvant limiter le réchauffement climatique.

Pour les entreprises choisissant de passer par un financement par une banque privée, il est utile de demander à chacune quel type de projet peut être financé.

Ces dernières sont effectivement souveraines, pour choisir les projets qu'elles souhaitent accompagner.

Quels critères pour prétendre au prêt vert ?

Prêts verts rénovation énergétique entreprise

Pour accéder à un prêt vert public, il faut réunir les conditions suivantes : 

L'entreprise doit être localisée en France métropolitaine, dans les DROM ou dans les COM ;

Avoir été créé il y a plus de 3 ans, et présenter au moins deux années de bilan, 

Avoir effectué un diagnostic Diag Eco-Flux avec BPI France ou avoir obtenu une aide de la part de l’ADEME sur les 36 derniers mois.

Concernant les banques privées, elles appliquent généralement les mêmes conditions que celles précédemment mentionnées pour leurs prêts verts.

Il peut éventuellement y avoir des conditions particulières. N'hésitez pas à vous renseigner auprès de chacune d'entre elles, si vous souhaitez obtenir un financement.

Quelle est la durée du prêt vert ?

La durée du prêt dépend de l'interlocuteur choisi.

Le prêt vert public

Le prêt vert public peut être remboursé sur une durée de 2 à 10 ans, en fonction du montant du projet, mais aussi des caractéristiques de l'entreprise.

En général, le crédit est adapté à la situation financière de l'entreprise, pour garantir sa pérennité, et ses possibles de remboursement.

Le prêt vert privé

Une nouvelle fois, les banques privées comme la Banque Postale sont libres de choisir la durée du prêt. Par exemple, avec la BNP Paribas, les entreprises ont jusqu'à 15 ans pour rembourser le crédit visant à assurer leur transition.

Pour les entreprises souscrivant leur emprunt auprès du Crédit du Nord, la durée maximum de remboursement n'est que de 7 ans. 

Quels sont les avantages du prêt vert pour une entreprise ?

Il y a plusieurs avantages à prétendre à un prêt vert, pour entamer une transition.

Un prêt spécifique

Il s'agit tout d'abord d'un prêt spécifiquement conçu pour ce poste de dépense, qui nécessite souvent des sommes importantes.

Le fait de développer son activité, sous le spectre d'une meilleure prise en compte de l'environnement permet donc d'accéder à cette solution de financement. Cela ouvre donc de nouvelles portes aux entreprises souhaitant proliférer.

La possibilité d’un différé d’amortissement de prêt

Le prêt vert peut être amorti avec un décalage de 2 ans. Cela signifie que l'entreprise pourra accéder à son financement, et reporter l'amortissement pendant une durée de 24 mois.

Cette opération financière peut véritablement permettre à l'entreprise d'innover confortablement, et de récolter les fruits de son investissement, avant même d'entamer l'amortissement. 

Des taux d'intérêt préférentiels pour le prêt

Pour finir, certaines entreprises pourront négocier un peu d'intérêt préférentiel, lorsqu'il s'agit de financer l'installation de panneaux solaires ou encore une rénovation énergétique d'un bâtiment.

Les banques encouragent ainsi les acteurs de l'économie à tendre vers une activité plus verte, en réduisant leur bilan carbone.

Quelles sont les autres solutions pour financer la transition écologique des entreprises ? 

Prêts verts

Le prêt vert n'est pas la seule solution pour financer la transition écologique d'une entreprise. En effet, ces derniers peuvent prétendre à certaines subventions de la part de l'ADEME.

Il est aussi possible que la région où le département où est domiciliée l'entreprise proposent des initiatives, pour aider au financement de ce changement de cap.

Existe aussi d'autres solutions de financement comme le prêt éco-énergie ou PEE, qui se destinent spécifiquement aux TPE et aux PME.

Par ailleurs, il peut aussi être intéressant de faire appel à des acteurs de la finance verte pour obtenir des financements classiques. Ce type d'interlocuteur paraît effectivement cohérent pour ce type de projet.

Pourquoi entamer une transition écologique en tant qu’entreprise ?

D'une manière plus générale, les personnes à la tête de la stratégie d'une entreprise peuvent se demander s'il est vraiment pertinent d'investir pour la transition écologique de leur activité. Voici quelques raisons qui pourraient bien vous convaincre.

La réponse aux nouvelles réglementations

Entamer la transition écologique peut être une question de réglementation. Il existe désormais de nombreuses lois qui encadrent différents secteurs d'activité. Une veille réglementaire est donc utile pour savoir à quelle norme vous devez répondre.

Les entreprises qui ne jouent pas le jeu de se plier à la loi peuvent s'exposer à de fortes amendes. Il y a donc tout intérêt à répondre au cadre imposé.

On peut aussi choisir d'anticiper les changements, pour ne pas être pris de court à l'arrivée des échéances.

Le respect de l’environnement : une question de convictions

La volonté de tendre vers une activité plus verte peut aussi être une question de conviction. De plus en plus d'agents économiques sont conscients de l'importance de lutter contre le changement climatique.

Dans tous les domaines, il est donc possible de réduire son bilan carbone, pour apporter sa pierre à l'édifice.

Pour savoir comment votre entreprise est susceptible d'évoluer, pour une activité plus verte, certaines étapes sont indispensables. Cela peut notamment être la réalisation d'un bilan carbone ou encore une analyse de cycle de vie d'un produit.

Cela permet effectivement de faire ressortir les sources de pollution directes et indirectes issues d'une activité. Il sera ensuite possible de mettre en place le plan d'action le plus adapté, pour améliorer ses performances. 

Le retour économique de la transition écologique

La transition écologique n'est pas seulement synonyme de dépenses pour les entreprises. Il y a en effet un véritable intérêt économique à tendre vers une économie plus verte.

Les consommateurs sont tout d'abord de plus en plus sensibles, et en quête d'entreprise respectueuse de l'environnement. Cela peut donc représenter un avantage concurrentiel de taille.

Par ailleurs, la souscription à un prêt vert peut aussi permettre d'innover. Ici aussi, l'entreprise pourra se démarquer, grâce à l'utilisation de nouvelles technologies ou encore à de nouveaux produits.

Une question d’image 

Pour finir la transition écologique, qu'elle soit financée ou non par un prêt vert, améliore l'image de l'entreprise.

Quand un plan d'action est mis en place, ou que les premiers résultats se font ressentir sur le bilan carbone de l'entreprise, il sera possible de communiquer auprès du grand public.

Cela peut aussi permettre de convaincre certains investisseurs. Vous l'aurez compris, c'est donc un vrai cercle vertueux qui attend les entreprises qui jouent le jeu de la transition. 

Articles similaires

Mentions légales