Réglementations
Entreprises

Tout comprendre aux objectifs de développement durable (ODD)

Gautier Mulak
Gautier Mulak
CEO d'Orki

mis à jour le 18 juil. 2023

Les objectifs de développement durable (abrégés ODD) sont une série de 17 objectifs adoptés par l’ONU en 2015, visant à être réalisés d’ici à 2030. Ils sont regroupés sous le nom d’Agenda 2030, et visent à ordonner un développement durable de l’humanité. Mais ces grandes lignes floues sont peu parlantes, c’est pourquoi nous vous avons fait un petit guide pour tout comprendre aux objectifs de développement durable.

Quels sont les 17 objectifs de développement durable ? 

En 2015, à la fin de la période dédiée aux 8 objectifs du millénaire (2000-2015), l’ONU et les États membres s’aperçurent de ses limites. 17 objectifs ont donc été décidés afin de couvrir un développement durable et plus global, en lien avec les enjeux actuels. Pour établir une feuille de route claire, ces objectifs de développement durable ont été divisés en 169 cibles, que tous les pays concernés s’engagent à tenter d’atteindre à l’horizon 2030. 

Voici donc un petit aperçu des 17 objectifs décidés pour permettre une croissance économique et sociale respectueuse de l’environnement.

Pas de pauvreté

La pauvreté touche actuellement 700 millions de personnes dans le monde, en majorité en Afrique subsaharienne. Ainsi, d’ici à 2030, l’objectif est d’éradiquer totalement l’extrême pauvreté (moins de 1,25$/jour) ainsi que de diminuer de moitié la pauvreté sous toutes ses formes. 

Faim “zéro”

L’objectif d’éradication de la faim est fortement lié à l’ODD n°1. Alors que plus de 800 millions de personnes sont sous-alimentées dans le monde, les deux tiers de la nourriture est gaspillée. Les 8 cibles de cet objectif tournent autour de l’éradication de la sous-nutrition et de la malnutrition, notamment par l’augmentation de la production de nourriture et sa meilleure distribution.

Bonne santé et bien-être

Pour ce chantier immense, ce sont pas moins de 13 cibles qui ont été définies. Elles vont de la baisse de la mortalité infantile à l’éradication de la plupart des maladies transmissibles en passant par l’accompagnement pour cesser les comportements addictifs (drogues, alcool, tabac…). De plus, l’attention est portée sur le fait que l’accès aux infrastructures de santé, aux vaccins et aux médicaments doit être généralisé et abordable à tous.

Éducation de qualité

Dans une volonté de réduire les inégalités, l’ONU souhaite que tous les enfants et adolescents sans distinction de sexe ou d’origine puissent obtenir un enseignement complet et de qualité. Cela passe notamment par l’accès à l’enseignement primaire et secondaire, le développement des capacités d’études supérieures et l’accessibilité des établissements scolaires.

Égalité entre les sexes

L’ODD n°5 a pour but de promouvoir l’égalité des sexes, qui survient aussi bien dans les pays en voie de développement que dans ceux développés comme la France. Les cibles comprennent l’égalité des chances et des salaires, la cessation du mariage forcé et des violences physiques et morales…

Eau propre et assainissement

Lorsque l’on sait qu’une personne sur trois n’a pas accès à une eau potable sûre, on voit bien que notre monde à encore du chemin à parcourir. Cet objectif cible principalement l’accès total à une eau potable et à des services d’hygiène décents pour tous, l’amélioration de la qualité de l’eau (pollution, immersion des déchets…) et la gestion durable des ressources en eau.

Énergie propre et d’un coût abordable

Il s’agit là d’un enjeu majeur pour effectuer une transition écologique mondiale, mais aussi garantir le développement de tous les pays. Ainsi, l’objectif est ici de pouvoir proposer un accès global aux sources d’énergies sûres et abordables, tout en exigeant une hausse significative de la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique.

Travail décent et croissance économique

Ce point majeur s’accompagne d’une multitude de cibles diverses et variées, allant de la simple croissance du PIB à l’accès des jeunes aux formations en passant par la cessation du travail des enfants ou encore l’aide à la croissance des TPE/PME. 

Industrie, innovation et infrastructure

L’objectif de développement durable n°9 concerne notamment : 

  • L’amélioration des infrastructures (routes, assainissement, électricité) au sein des pays en voie de développement ;
  • La croissance d’une industrie durable qui profite à tous, que ce soit les entreprises, les employés ou les pays les hébergeant ;
  • La poursuite de l’innovation afin d’améliorer considérablement les méthodes industrielles.

Inégalités réduites

Cet objectif de développement durable vient faire échos à différents objectifs précédemment cités, que ce soit l’ODD n°1 ou les ODD n°4 et 5 par exemple. En effet, lorsque l’on sait que les 1% les plus riches du monde détiennent 40% des richesses et que les 50% les plus pauvres n’en possèdent que 2%, on voit l’immense chemin à parcourir dans ce domaine.

Villes et communautés durables

Cet objectif peut facilement se traduire par une amélioration générale et durable de la vie urbaine. Cela passe par la création d’espaces verts, l’amélioration des transports en commun, la facilité d’accès à un logement décent…

Consommation et production responsables

Avec l’accroissement de sa population, l’Humanité aura besoin de 3 Terres pour répondre à ses besoins d’ici 2050. C’est pour éviter cette situation que cet objectif a été créé. Le but est d’éviter le gaspillage d’énergie, quel qu’il soit : cela concerne la nourriture et l’électricité notamment. 

Ici, le challenge est colossal : par exemple, nous utiliserons deux fois plus d’électricité d’ici 2030, mais il faut diminuer notre consommation de 50% d’ici 2050 pour stagner sous les 2°C de réchauffement climatique.

Mesures relatives à la lutte contre les changements climatiques

Pour lutter contre les changements climatiques, il faut miser sur aujourd’hui et sur demain. Ainsi, l’Agenda 2030 demande d’incorporer des mesures liées au changement climatique au sein des programmes politiques des États du monde entier (pour aujourd’hui) et de mieux sensibiliser et éduquer à propos de ces phénomènes (pour demain).

Vie aquatique

La protection de la vie aquatique passe par deux grandes lignes : 

  1. Certaines cibles visent la diminution de la pollution dans les océans (déchets, nutriments, acidification…) ;
  2. D’autres incitent à créer une pêche durable et mesurée.

Vie terrestre

Ici aussi, l’objectif de développement durable s’articule autour de deux axes : la faune et la flore. Ainsi, dans le premier cas, une lutte anti-braconnage sera menée, couplée à une protection et une réintroduction d’espèces menacées et le contrôle des espèces envahissantes. Dans le second, on parle d’un reboisement au niveau mondial, d’une réduction de la désertification…

Paix, justice et institutions efficaces

Cet ODD n°16 vise à créer une société égalitaire, pacifique et responsable. Cela passe évidemment par la gestion des conflits, du terrorisme, de la corruption mais aussi de la violence, de la criminalité, de la maltraitance infantile…

Partenariats pour la réalisation des objectifs

Ce dernier objectif se réalise de lui-même jour après jour. En effet, il s’agit simplement d’un engagement des pays à s’entraider afin de permettre à tous de réaliser les objectifs de développement durable précédemment cités.

Qui est concerné par les objectifs de développement durable ?

Étant donné que c’est l’ONU et les États membres qui ont décrété l’Agenda 2030, on pourrait s’attendre à ce que seuls les gouvernements soient concernés par ces objectifs de développement durable. Bien évidemment, la réponse est non, et voilà pourquoi.

Les États, destinataires naturels

Si les États ont décidé de participer aux objectifs de développement durable, c’est bien évidemment pour agir en conséquence ! Ainsi, ils établissent une feuille de route suivant les 169 cibles de l’Agenda 2030 afin de réaliser un maximum d’objectifs dans les délais impartis. 

Ils sont des acteurs de premier plan, étant donné que leurs actions peuvent favoriser (financement des énergies renouvelables, reboisement, amélioration de l’éducation…) comme défavoriser (financement des énergies fossiles, conflits, inégalités des sexes…) de façon majeure le bon déroulement des objectifs de développement durable.

C’est pourquoi ils se retrouvent tous les ans (niveau ministre) et tous les 4 ans (niveau chef d’état) pour faire le point sur l’avancée de chacun concernant les objectifs de développement durable.

Les entreprises, fortement incitées

Bien que les entreprises ne soient pas ou peu citées, elles jouent un rôle majeur dans l’exécution des ODD. En effet, elles peuvent notamment contribuer à : 

  • Une éducation de qualité, par la formation des jeunes (ODD n°4) ; 
  • L’égalité des sexes (ODD n°5) ;
  • Une énergie propre, en optimisant la consommation d’énergie et en investissant dans les énergies renouvelables (ODD n°7) ;
  • Un travail décent et une croissance économique, en alliant les deux thématiques (ODD n°8) ;
  • Consommer et produire durablement, quel que soit le type d’entreprise (ODD n°12) ;
  • L’amélioration de la vie terrestre et marine, en reversant une partie du chiffre d’affaires dans la dépollution marine et le reboisement par exemple (ODD n°14 et 15).

De manière moins directe et dépendant de l’activité de l’entreprise, il est possible pour les entreprises, quelle que soit leur taille, de participer à presque tous les objectifs de développement durable. Les investisseurs sont eux aussi impliqués, en décidant de faire confiance à des entreprises investies dans la réalisation des ODD (par l’affichage du bilan carbone par exemple).

De plus, selon la Business & Sustainable Development Commission, le déploiement de ces objectifs de développement durable a un potentiel de 12 000 milliards de dollars d’économies et de revenus pour les entreprises d’ici à 2030, donnant lieu à la création de plus de 380 millions d’emplois.

Les ONG et les collectivités locales, pour sensibiliser

On ne pense pas souvent à eux, mais ces derniers jouent aussi un rôle de poids dans l’exécution des ODD à l’horizon 2030. Ils ont pour rôle de sensibiliser chaque citoyen à la démarche liée aux objectifs de développement durable, en incitant par exemple à effectuer des éco-gestes simples. 

De plus, les collectivités locales (hors système scolaire) peuvent elles aussi décider d’investissements en lien avec les objectifs de développement durable, qu’ils soient directs (isolation de bâtiments publics, reboisement…) ou indirects, par des subventions spécifiques accordées aux citoyens.

Articles similaires

Mentions légales